Après vous avoir présenté le Lumia 925, c’est au tour d’un de ses concurrents d’être à l’honneur chez iPhonophile. BlackBerry nous a en effet permis de tester son dernier modèle haut de gamme le Z10 avec qui je viens de passer trois semaines. 

Autant avec le Nokia, la différence avec l’iPhone sautait aux yeux, tant au niveau de l’appareil lui-même que de son système d’exploitation, autant en découvrant le Z10, la première impression est d’avoir entre les mains un clone de l’appareil d’Apple. Je ressens donc beaucoup moins ce côté « surprise » que lors du précédent test.

BlackBerry Z10 Face avant

Toutefois, les différences sont bel et bien présentes ! La taille tout d’abord ; le Z10 est plus long et plus large que l’iPhone 5. Le dos est lui dans une matière « soft touch » qui lui assure une excellente prise en main.

Dos du BlackBerry Z10

Ce même dos s’enlève pour donner accès à la batterie amovible, l’emplacement pour la carte micro SIM et celui de la carte micro SD.
Sur le côté droit de l’appareil, on trouve les 2 boutons de réglage du volume avec, entre eux, le déclencheur de l’APN. Sur le dessus, le bouton de mise en route. Le côté gauche comporte lui une sortie HDMI, bien pratique pour regarder sur sa télé les photos et vidéos stockées sur l’appareil. En dessous, on trouve la prise micro usb pour la synchro et la charge.

La mise en route s’effectue par un appui long sur le bouton situé sur le haut de l’appareil et on découvre alors un écran qui, lui aussi, rappelle celui de l’iOS : 126 icônes en 4×4 et passage d’un écran à l’autre en switchant horizontalement. Une nouvelle notification est signalée par une petit astérisque rouge sur le coin supérieur droit de l’icône. Bien pratique pour voir rapidement si on a de nouveaux tweets par exemple.

L'écran du BlackBerry Z10

Le système BlackBerry fait la part belle au multitâches et, quand on quitte une application, via un switch du bas de l’écran vers le milieu, elle se réduit sans se fermer et on peut très rapidement revenir sur elle en switchant vers la gauche. Il est bien sûr possible de fermer l’appli via une petite croix dans le coin inférieur droit de l’icône.

Multitâches sur le BlackBerry Z10

BlackBerry a longtemps été le fournisseur des entreprises. En retrouve cette culture dans le Z10 puisqu’il est possible de crypter le contenu de son terminal. En cas de perte ou vol, les données sont ainsi à l’abri des yeux indiscrets ou mal intentionnés !

Le point fort du système d’exploitation est le Hub, accessible via un switch de la gauche vers la droite depuis l’écran des applis réduites (l’écran le plus à gauche).
Vous pouvez ainsi, depuis cet emplacement, consulter vos appels reçus, vos notifications, vos rendez-vous et vos messages, qu’ils proviennent de vos comptes mails ou des réseaux sociaux. Ceci, compte par compte ou toutes les informations regroupées dans l’onglet Hub. Les nouvelles notifications sont signalées par une astérisque rouge.

BlackBerry Z10 le Hub

Aucun risque de passer à côté d’une information grâce à cette véritable tour de contrôle !

Autre point intéressant, la possibilité, via une application à acheter c’est vrai, de créer des tags NFC. Ces étiquettes, collées aux endroits stratégiques permettront par exemple de couper le Wifi et le Bluetooth à l’arrivée au bureau, d’activer ce dernier dès qu’on entre dans la voiture, d’envoyer un SMS ou mail au moment de quitter le bureau… Les possibilités sont extrêmement nombreuses !
L’appli coûte juste un peu plus de 2 €, qui seront débités directement sur mon compte Orange, et le lot de 10 tags environ 8 €, port compris. Une toute petite dépense pour de réels services !


Côté multimédia, le Z10 procure un son très honnête, suffisamment puissant pour une écoute au bureau. Concernant les écouteurs, il vaut mieux là s’équiper d’écouteurs de meilleure qualité que ceux fournis. Ceux-ci ne sont pas intra-auriculaires. Ils disposent d’une télécommande pour prendre les appels mais les fonctions de réglage du volume et de changement de piste ne sont pas incluses. Dommage ! Point positif, un clip permet de maintenir le câble, suffisamment long lui pour ranger le smartphone dans la poche du pantalon.
L’application multimédia est sobre mais efficace, avec possibilité de créer des playlist. Il manque juste un équaliseur ! Lire une vidéo sur le Z10 est très agréable ; d’autant que la plupart des formats sont reconnus.

Photo prise de nuit avec le Z10

Les photos prises avec le Z10 sont bonnes. A noter que la dernière version de l’OS inclut le mode HDR. Ce mode n’était visiblement pas présent sur les premiers Z10 vendus. Il permet d’améliorer de façon très sensible la qualité des photos prises. Comme on le voit sur la photo ci-dessus, le résultat n’est pas si mauvais, loin s’en faut !
Le Z10 filme en HD. L’autofocus fait très correctement son travail et le son est plus que correct. On n’a certes pas entre les mains un véritable caméscope mais les films réalisés sont plus que corrrects, à condition bien sûr de les réaliser dans de bonnes conditions de lumière.

Photo du jardin prise en journée avec le Z10

La synchronisation avec un PC se fait via une application native qui chez moi, était plutôt longue à lancer. Je l’ai donc laissé tourner en arrière plan, sans qu’elle ralentisse ma machine. Via cette application, on peut donc transférer les contenus d’un PC au Z10 et inversement mais aussi réinitialiser le téléphone. A noter qu’on peut également choisir d’effectuer la synchro en Wifi. Une application plutôt complète donc mais vraiment trop lente au lancement aussi bien sous Windows XP, 7 et 8. Il faut donc espérer une rapide mise à jour pour l’exploiter vraiment. Heureusement, il est possible de transférer les fichiers directement via l’explorateur.

Utiliser son smartphone comme GPS devient de plus en plus courant. Sur le Z10, l’application « Cartes » est plutôt perfectible. Avec notamment, l’impossibilité d’afficher en mode paysage. Son démarrage est également beaucoup plus long que sur l’iPhone 5 ou le Nokia Lumia 925. Enfin, les cartes ont encore quelques lacunes. Une fonctionnalité que BlackBerry devra corriger lors de futures mises à jour s’il veut proposer un vrai GPS !

Le Z10 est bien entendu compatible 4G. Pour ma part, ne possédant pas d’abonnement de ce genre, j’étais bridé en H+. Le navigateur est suffisamment rapide pour surfer sans problème hors connexion Wifi. La taille de l’écran rend cette navigation des plus agréables.

Concernant la partie téléphone, le qualité des communications est excellente, tant pour l’appelant que l’appelé. Pour la rédaction des SMS et autres mails, le clavier est agréable. Après un petit temps d’adaptation, on apprécie le mode « intelligent » qui suggère plusieurs mots au fur et à mesure qu’on tape. Pour en choisir un, il suffit de faire glisser vers le haut. Quelques jours sont nécessaires pour dompter ce mode mais ensuite, quel plaisir !

J’ai pu tester un peu le fameux BBM, BlackBerry Messenger, qui lui aussi se révèle particulièrement sympa. Son ouverture récente aux mondes Androïd et IOS, et le succès qu’il rencontre au vu du nombre de téléchargements, sont la preuve du savoir faire de la firme canadienne.
Niveau autonomie, il est dans la moyenne des smartphones, à savoir, une bonne journée de travail avec une utilisation « normale » : surf, mails, multimédia, wifi et bluetooth activés.

Ceux qui recherchent un appareil de qualité pourront sans problème se tourner vers le Z10. Le Hub sert autant au niveau professionnel avec la synchro des mails et de l’agenda, qu’au niveau personnel avec celle des réseaux sociaux. On ne sera jamais coupé du monde avec le Z10 !
On le trouve chez la plupart des opérateurs et, subventionné, son prix d’achat est particulièrement intéressant pour un smartphone haut de gamme.

J’ai eu le plaisir d’utiliser le BlackBerry Z10 pendant pratiquement 3 semaines et j’ai ainsi pu en apprécier les qualités. Au bureau, mes collègues se sont montrés curieux et intéressés par ses qualités. Certains d’entre eux ont connu l’âge d’or des BlackBerry et, comme moi, s’étonnent de la situation difficile que traverse la marque aujourd’hui.
Comme eux, et comme beaucoup, j’espère sincèrement que cette mauvaise période n’est que passagère et que les Canadiens s’en sortiront !

Quelques points négatifs pour un terminal qui se veut haut de gamme, notamment au niveau des prises de vue et du GPS mais dans l’ensemble, le Z10 est un smarpthone de très bonne qualité. Dernier petit regret, le manque d’applications disponibles dans le store qui rebutera les plus « applivores » des utilisateurs.
Proposé à un tarif subventionné intéressant chez certains opérateurs, il vous permettra de bénéficier de la 4G sans vous ruiner !

Vous avez un Z10 ou envisagez d’en acheter un ?

Faites-nous part de vos observations via les commentaires !

3 Réponses à“Le BlackBerry Z10 : essai marqué… et transformé !”

  1. Bonjour Raylan,
    On trouve le Z10 quand même sensiblement moins cher que l’iPhone 5 ou 5C chez les opérateur… non ?

    • A €430 chez SFR avec le 1er abonnement et entre 460 et 560 nu entre la fnac et boulanger. Je vais pas énoncer la liste de tous les prix, mais pour l’avoir listé avec le iPhone, le lg g2, le xperia z et z1, le z30 pas encore sortie, c’est pas un bon achat qualité/prix/nouveauté par rapport à la concurrence, et même par rapport au z30 :)

  2. produit bcp trop cher par rapport au Nexus 4, au GS3 GS 4. Il est au même prix que le dernier LG G2 qui possede des specs du tonnerre. BBM pratique une politique de prix à la Apple, sauf que c’est pas Apple, d’où un echec commercial2222 du z102222222222222

Trackbacks/Pingbacks

  1. Nokia Lumia 920... toujours au top ! | iPhonophile.fr - [...] présenter des téléphones haut de gamme, tels que les Nokia Lumia 925 et Lumia 1020 ou le Z10 de ...