Ceux qui utilisent leur iPad pour dessiner connaissent sans doute ce nombre. Nombre qui est aussi un nom, celui d’une marque. Éditrice de l’application Paper, 53, ou plutôt FiftyThree, propose le Pencil, un stylet Bluetooth.

Première  impression en déballant le colis : l’attention portée au packaging. Une bien belle boite cartonnée, ronde, au design sympa. En l’ouvrant on découvre le Pencil. Exacte reproduction un crayon de menuisier par sa forme, la version testée, graphite, est d’un noir absolument classe. Il existe également une finition bois, dotée d’un aimant pour le maintenir à la tablette.

Le Pencil 53

La boite  contient également un guide d’utilisation, traduit en français, ainsi qu’une pointe et une gomme de rechange.

Pencil 53  le contenu de la boite

Avant de l’utiliser, il faut charger le Pencil. Pour cela, rien de bien compliqué ! On l’ouvre en tirant depuis la pointe et on le branche sur un port USB. Une charge prend environ 90 mn pour un mois d’autonomie. De quoi voir venir.

Le Pencil 53 ouvert

Le paraige s’effectue en appuyant le stylet sur le symbole du crayon. Après environ 10 secondes, on peut découvrir tout l’intérêt du Pencil. On utilise le stylet avec le mélangeur de couleur et, surtout, l’épaisseur du trait va dépendre de la position du Pencil. On utilise la pointe pour les traits fais et les bords pour les traits épais.

Mélanger la couleur avec le Pencil 53

En retournant le Pencil, on utilise la gomme, sans qu’il soit besoin de changer d’outil dans l’application. Envie de mettre un peu de flou ? Très simple ! Il suffit alors d’utiliser le doigt.

Un peu de flou avec le doigt sur Paper

Disponible sur le site Amazon, le Pencil est proposé à 49,95 € dans sa version graphite et à 59,95 € dans sa version noyer. Comme on le voit, il n’est pas spécialement bon marché. L’application Paper est elle disponible pour iPad sur l’AppStore.

À noter pour finir que le Pencil ne fonctionne en Bluetooth avec l’iPad qu’à partir de la 3ème génération et l’iPad mini. Avec les iPad plus anciens, il n’offre que les services d’un stylet lambda… d’excellente qualité tout de même.

Un réponse à“Les joies du dessin avec le Pencil de 53”

  1. Merci iPhonophile pour cette présentation. Hélas, mes talents de peintre ne sont pas à la hauteur… ;-)