Aujourd’hui, point de nouvel accessoire ou application mobile ! Juste un produit qui peut se révéler particulièrement utile en cas de litige, ou plus, sur la route : la RoadEyesCam, véritable boite noire dans votre voiture.

Si le contrat amiable a encore de belles heures devant lui, ce type d’appareil pourrait bien, à terme, le détrôner. En attendant, il peut s’avérer un précieux allié en cas de litige.

Un encombrement minimum pour un service maxi, voici le modèle recMini de la gamme.

RoadEyesCam vue arrière avec l'écran

Placé juste à côté du rétroviseur, il enregistre votre trajet dès que vous commencez à rouler et jusqu’à l’arrêt du moteur. Une télécommande vous permet également de gérer la mise en route de la caméra ou d’éteindre l’écran de contrôle.

Caméra RoadEyesCam en postion dans la voiture

Sur la carte SD de 8 Go fournie, les trajets succèdent aux trajets. Une fois pleine, les plus anciens sont effacés pour laisser la place aux derniers enregistrements. En cas de choc, les 30 dernières secondes avant l’impact sont elles sauvegardées dans un dossier sécurisé.
Vous comprendrez que je n’ai pas souhaité tester cette information ! ;-)

Envie de tout garder ? Pas de problème ! Avec le logiciel fourni sur le CD, vous pouvez, en plus de visionner vos déplacements, les sauvegarder sur le disque dur, au format RAW ou AVI.

Sauvegarde enregistrement RoadEyes

Il est également possible d’extraite une photo du film. Sur celle-ci, l’immatriculation des véhicules nous précédant ou nous croisant est parfaitement lisible.

Dossier de sauvegarde des photos

Les enregistrements sont en Full HD et la qualité de l’image est assez bluffante.

Lecture d'un trajet enregistré avec la RoadEyesCam

Attention : si vous possédez un Mac, l’application, y compris celle téléchargée sur le site du constructeur, ne fonctionne pas : la lecture s’arrête après quelques secondes. À améliorer donc !

En plus de l’image, la RoadEyesCam enregistre les sons de l’habitacle, auto-radio ou conversation, rien ne lui échappe ! Attention donc à ce qu’on raconte en roulant ! ;-)

Envie de découvrir l’intégralité de la gamme RoadEyes ? Regardez  donc cette vidéo !

La caméra est donc fournie avec sa carte mémoire, la télécommande, le CD d’installation, le support et la cable mini USB pour l’alimentation à l’allume cigare. Ce dernier est suffisamment long pour être rangé convenablement.

RoadEyesCam vue de l'objectif

Au chapitre des regrets, le système de fixation au pare-brise : ici, pas de ventouse, si pratique à déplacer, mais un sticker adhésif. S’il tient parfaitement en place, impossible de l’enlever convenablement pour installer la caméra dans un véhicule différent. Particulièrement dommage donc si on change de voiture ! Autre bémol : je n’ai pas réussi à paramétrer la date et l’heure correcte pour les enregistrements. Comme vous pouvez le voir plus haut, il sont tous datés d’avril 2013…

Je remercie OneDirect qui m’a permis de découvrir ce type de produit, bien pratique en cas de pépin et qui, il faut le noter, incite à plus d’attention à la conduite. Est-ce le fait de se savoir enregistré ?
Il reste aux assureurs à inciter les conducteurs à s’équiper via des partenariats avec les fabricants ou en offrant une remise sur la prime aux assurés qui en disposent…

Disponible aux environs de 130 €, vous pouvez en découvrir tous les détails et aussi l’acheter sur cette page du site du constructeur.

Les commentaires sont fermés.