Personnellement, je suis toujours en train de taper sur tout ce qui m’entoure pour faire de la musique. Quitte à en énerver plus d’un ;-)Impaktor (4,49€) par l’éditeur BeppStreet donne à mon irrépréhensible envie de faire de la musique en tout temps une toute nouvelle dimension que je qualifie de révolutionnaire ! Et si vous êtes convaincus par cette app, rendez-vous en fin d’article pour un petit concours !

Pour expliquer simplement son fonctionnement, l’application capte tout son entrant dans le micro et le transforme en un son d’instrument. L’éditeur le qualifie de « drum synthetiser » car il est vrai qu’Impaktor excelle dans les instruments percussifs mais il se défend très bien à mon sens dans les parties mélodiques, nous y reviendrons.
Commençons avec la vue principale :
00
On poursuivra en réglant la sensibilité du micro afin que tout bruit involontaire ne soit pas perçu comme un son joué par vos taps :
00bis
Comment joue-t-on ?
Poser l’iPhone/iPad (l’app est universelle) sur une surface plane, brancher un casque sans micro ou connectez votre terminal en AirPlay (afin que ce soit le micro natif qui capte le son) et voilà votre surface de dépôt transformée en instrument de musique !
Taper l’instrument de son choix dans les 6 sons proposés sur le dock et jouer !
En tapant sur le nom du son choisi peut modifier à loisirs l’instrument avec les multiples sons se trouvant dans les 5 banques proposées :
01
Ces banques contiennent de nombreux sons plutôt percussifs mais certains sons mélodiques sont bluffants de précision en réaction au taps au même titre que les sons plus bruitistes.
Ensuite, de très nombreux paramètres peuvent être mis en jeu, je ne m’autoriserais pas à les détailler ici afin de ne pas alourdir cette découverte d’Impaktor mais la présenter sous un jour, intuitif. Ce qui n’est pas forcé croyez-moi, car on pourra largement se contenter de jouer avec les sons prédéfinis et éventuellement y appliquer les quelques effets simples proposés :
02
Enregistrement et routing ?
Pour pousser l’expérience un peu plus loin, on pourra enregistrer des boucles avec les 6 sons du dock. Ces six sons ne constituant aucunement une limite car l’on peut changer de son sur un des pads tout en conservant l’enregistrement précédé réalisé.
Des commandes manuelles ajouteront de l’interactivité : un glissé vers le haut pour mettre un pad en solo, un glissé vers le bas pour la muter :
04
La compatibilité Audiobus permettra d’ouvrir l’app à la liste de plus en plus longue des apps acceptant le routing. Presqu’une formalité pour Impaktor, mais tellement essentielle pour un app originale de ce genre qui se marie si bien avec d’autres apps !
05
Finissons
Pour finir, j’insisterais sur le côté instinctif de l’app malgré son design qui pourrait être rebutant pour les allergiques aux boutons dans la veine skeuomorphe ! Je vous raconte une scène au cours du test : mes trois petits bouts en train de taper des pieds par terre mort de rire en entendant leurs pas convertis en mélodies…
Bien évidemment, les utilisateurs avancés prendront un malin plaisir à modifier ou créer leur propres sons et profiter des nombreux paramètres et options proposées par l’app.
Voici donc une app coup de coeur dont l’équipe d’iPhonophile est heureuse de vous offrir 2 codes promos, un commentaire validera votre participation, les deux gagnants seront connus dans quelques jours.
Pour les moins chanceux, vous pourrez vous procurer Impaktor (4,49€) sur l’AppStore, je vous invite également à découvrir les autres apps de l’éditeur BeppStreet, toutes aussi fun !

6 Réponses à“Transformez toute surface en instrument de musique avec Impaktor (4,49€) par BeepStreet : Révolutionnaire !”

  1. Excellent cette appli je tente ma chance
    Merci a toute l’équipe !

    • Bonsoir Nicolas, il est trop tard ! les deux codes sont partis ! Je suis bien désolé, la fois dernière non plus vous n’aviez pas gagné, j’espère que la prochaine sera la bonne !

      Bien cordialement,

  2. Très bon article Nico, hâte de tester cette application

  3. Brigitte Léonard says:

    Superbe article. Ne nous reste plus qu’à « tapocher » comme on dit chez nous! :-)