Un projet d’écriture complexe, comportant de la rédaction et nécessitant de nombreuses recherches ? Scrivener, de Literature and Lattevous aide à vous organiser et à produire un document final structuré.

L’objectif de cet article n’est pas de vous présenter les différentes fonctionnalités de Scrivener. Elles sont si nombreuses que quelques lignes n’y suffiraient pas ! D’autre part, la richesse du logiciel implique une prise en main progressive, au fil de l’avancée du travail.

Des projets
Avec Scrivener, on travaille, sur des projets. Des modèles sont proposés : fiction, script… Pour cet article, j’ai choisi de partir d’un projet vide.

Création d'un nouveau projet dans Scrivener

Ce projet comporte, visible sur la gauche de l’écran, une partie Ébauche qui abrite nos écrits et une seconde Recherche qui contient elle le fruit de nos recherches ; nous y reviendrons plus loin.

Interface de Scrivener

La partie Ébauche peut être renommée. Pour cet article, je lui ai donné comme nom Articles iPhonophile. J’ai ensuite créé un dossier par article, par exemple Scrivener. Ce dossier comporte différents documents, qui représentent les paragraphes de l’article.
Bien entendu, Scrivener prend tout son sens avec des projets bien plus complexes qu’un simple article…

Rédiger
La rédaction dans Scrivener s’effectue comme dans un logiciel de traitement de texte. Il est possible de modifier la police et la taille des caractères, mettre en italique, en gras ou de souligner le texte que l’on saisit. On peut également modifier l’alignement, la hauteur d’interligne…

Scrivener-Prise en main-La rédaction

Là où Scrivener se distingue d’un traitement de texte, et ce qui en fait son intérêt, est qu’il propose de visualiser le document en cours de rédaction dans différents modes :
• Le mode de saisie normale permet de se concentrer sur l’écriture.
• L’affichage des informations complémentaires : mots-clés, résumé, notes… autorise lui la gestion de ces données très facilement. Il est ainsi très simple, sur la partie droite de l’écran, de saisir des notes en rapport avec la rédaction en cours. Tout aussi simplement, on peut insérer le résumé du chapitre en cours, attribuer des étiquettes, définir le statut et même préciser si on souhaite un saut de page avant et/ou après lors de la sortie finale.
• La division de l’écran permet elle de travailler en gardant un œil sur un autre chapitre et aussi, très pratique, en ayant la possibilité de visualiser des résultats de nos recherches. C’est bien plus facile ainsi de commenter une image ou d’utiliser une source écrite comme un document PDF auquel on se réfère !

Scrivener - Écran divisé en deux

Plusieurs vues
Avec Scrivener, il est très simple de visualiser son œuvre, quelle que soit son importance. En effet, l’application propose plusieurs modes de visualisation bien pratiques. En plus d’un mode d’affichage normal, pour la saisie, on trouve :
• Le mode tableau d’affichage présente les chapitres du documents sous la forme des notes sur un tableau. Sont affichés dans cette vue le titre et le résumé du chapitre ;

Scrivener - la vue panneau d'affichage

• Le mode plan affiche lui la liste des chapitres avec leur titre, le résumé mais aussi l’étiquette et le statut. Ces informations sont celles affichées par défaut. Il est tout à fait possible d’en sélectionner d’autres, en cliquant sur la double flèche sur la ligne Titre et résumé. On peut ainsi avoir sous les yeux des informations comme la date de dernière modification, le nombre de mots, de caractères…

Scrivener -  la vue Plan

La compilation
Le document est enfin prêt ! À nouveau, Scrivener apporte son aide, bien précieuse, en compilant les différentes sections contenues dans l’ébauche pour en restituer un document final. Ce dernier peut alors être imprimé ou sauvegardé dans différents formats parmi lesquels : PDF, ePub mais aussi Word, Openoffice et même LaTeX. On le voit, le choix est particulièrement important.

Scrivener - La compilation

Les options de compilation sont nombreuses et permettent, entre autres, de choisir les chapitres à importer, d’en définir les paramètres…

Options de compilation de Scrivener

En conclusion
Étudiant, chercheur ou écrivain, professionnel ou amateur, vous trouverez avec Scrivener un outil particulièrement complet. Après une prise en main de quelques heures, richesse du logiciel oblige, il s’avère vite indispensable.

Envie de le découvrir plus en détail ? Je vous invite à vous rendre sur le site de l’éditeur où vous pouvez télécharger Scrivener pour l’essayer gratuitement pendant 30 jours.
Déjà convaincus ? Dans ce cas, vous pouvez l’acheter directement sur l’Appstore : Scrivener – Literature & Latte. Il vous en coûtera moins de 45 € , un investissement très rapidement amorti !

À moins que… vous soyez l’heureux gagnant de la licence offerte par Literature and Latte ! Pour la remporter, comme vous en avez désormais l’habitude, un petit tweet et son adresse dans un commentaire sous cet article.
Gagnez une licence @ScrivenerApp offerte par @iphonophile et Literature and Latte !

Le gagnant sera connu le 1er février. Une excellente façon de commencer le mois, pas vrai ? ;-)

4 Réponses à“Scrivener, bien plus qu’un traitement de texte”

  1. Elle a l’air sympa cette appli ! Je tente ma chance
    https://twitter.com/VroR56/status/561283211666677762

  2. Et voila, je me lance. Un outil recommandé également pour l’écriture de blogs.

    https://twitter.com/EricJBouchet/status/559752349775065088