Aujourd’hui, un mobile quelque peu atypique, à l’heure du sacro-saint tactile et des phablettes aux écrans toujours plus grands. C’est BlackBerry qui, avec le Classic, tente ce pari. Réussi ? On va le voir !

Pour tous les goûts

Il y a un peu plus d’un an, je vous faisais découvrir, le Z10. Depuis, la gamme des mobiles sous BlackBerry 10 s’est étoffée.
Après ce mbile sont arrivés le Q5 et le Q10, avec un clavier physique, puis le Z30, fleuron de la marque jusqu’à l’arrivée à l’automne dernier du Passport. Mobile hors normes que je n’ai malheureusement pas pu tester.
Avec ce Classic, BlackBerry renoue avec ce qui a fait sa « marque » la barre de boutons physiques.

Le clavier du BlackBerry Classic

On a donc désormais chez le constructeur canadien une gamme complète de smartphones dont un des points communs est la qualité de fabrication.

Beau et classe
Depuis mon premier iPhone 3GS, je suis adepte du tactile et, depuis l’année dernière, addict aux écrans de 4,5″ minimum. J’avais donc un léger doute quant à mon adaptation à un « vrai » clavier et, surtout, à un écran de 3,5″.
Je déballe donc le téléphone et, première impression : j’ai en main un vrai bel appareil.

Le BlackBerry Classic en main

Comme je l’ai indiqué plus haut, BlackBerry a l’habitude d’offrir des smartphones de qualité. Avec le Classic, on ne déroge pas à la règle. Il n’y a rien à redire sur les finitions et le mobile est vraiment classe. Au bureau, il n’a laissé personne insensible, même les moins fans de la marque ; de moins en moins nombreux d’ailleurs depuis un quelques mois ;-)
Pour certains, il sera peut-être un peu trop lourd. Persponnellement, ce poids n’est absolument pas gênant et conforte l’impression générale de solidité. Bien équilibré, il offre une excellente prise en main. Prise en main très sûre également grâce au revêtement de son dos.

Dos du BlackBerry Classic

Un clavier physique très agréable
Une des particularités du Classic est donc son clavier physique. J’avais pu tester un peu celui du Q10. Avec ce modèle, l’expérience se poursuit de façon plus agréable encore. Un clavier très efficace, très réactif et, pourtant habitué aux claviers virtuels, j’ai vite trouvé mes marques. Un peu plus large que celui du Q10, je l’ai trouvé encore plus facile à utiliser.
Autre atout : le système permet de créer et personnaliser des raccourcis clavier pour lancer des actions. Par exemple, A ouvre l’agenda, T créé une nouvelle tâche… vraiment très pratique !

Le retour des touches de navigation
C ‘était une des caractéristiques de la marque et leur abandon avait dépité leurs adeptes !
Le trackpad et les touches de navigation font leur retour sur le Classic.

Trackpad et touches navigation

Si, de prime abord, on peut s’interroger sur leur utilité, l’écran étant tactile, ces touches deviennent rapidement incontournables. Naviguer dans le hub et dans les écrans, corriger le texte… tout est vraiment d’une facilité absolue avec le trackpad. L’utilisation des autres touchent pour accéder rapidement aux paramètres rapides, réduire et fermer les applications et gérer les appels téléphoniques devient elle aussi très vite intuitive.
Avec le clavier et cette rangée de touches, la productivité est maximale !

Un écran carré et sympa
L’écran de 3,5″, un peu plus grand que celui du Q10, est lui aussi très agréable. Le tactile répond parfaitement. Lumineux, son utilisation est sans reproche, même en extérieur. La taille n’affecte aucunement la navigation web ni la lecture des mails et autres messages.

Le site Iphonophile sur le Classic

Son format carré peut certes gêner les joueurs mais, ne l’étant pas, cela ne m’a absolument pas embêté. Par contre, pour ce qui concerne la lecture de vidéos, on voit apparaître 2 bandes noires en haut et en bas de l’écran. On atteint donc là les limites de ce format. Quoiqu’il en soit, je ne passe pas non plus mon temps à regarder des films sur mon smartphone.

BlackBerry 10, un OS qui évolue
Depuis le Z10, j’ai pu apprécier le système BlackBerry, notamment son hub. Aujourd’hui, on en est à la version 10.3 et cet OS a encore mûri. Je ne ferai pas le tour de toutes les fonctionnalités, un article n’y suffit pas !
Brièvement, on peut désormais personnaliser très facilement la led en fonction de la personne qui appelle ou envoie un SMS, ou en fonction du compte sur lequel on reçoit mail ou BBM.

Personnalisation des notifications

Toujours plus intelligent, le BlackBerry Classic, si vous avez bien renseigné votre agenda, passe automatique en mode « Réunion » dès l’heure de début de celle-ci. Bien sûr, à l’heure de fin indiquée, il repasse en mode « Normal ».
Un nouvel outil sacrément pratique : Blend. Cette application permet de gérer sur votre ordinateur, Mac ou PC, les comptes enregistrés sur le Classic. Vous pouvez ainsi consulter et répondre à vos mails mais aussi vos SMS et BBM.

Le HUB dans Blend

La gestion de votre agenda est également disponible ainsi que, très pratique, la gestion des fichiers. Déplacer un fichier entre le terminal et l’ordinateur est ainsi très facile. Que ce soit en Wifi ou en USB !

Parmi les nouveautés, l’Assistant qui, à l’instar de Siri ou Cortana, permet de dicter un SMS, un BBM, passer un appel mais aussi aller sur Facebook, afficher sa position actuelle sur une carte, afficher le prochain rendez-vous inscrit dans l’agenda, la météo actuelle…

Prochain RDV avec Assistant

Avec ses 16 Go, le Classic offre un espace de stockage suffisant pour la majorité d’entre nous. Pour les plus gourmands, on peut lui ajouter une carte micro SD jusqu’à 128 Go.
Le système était déjà très fluide sur la première version de BB10, c’est bien entendu toujours le cas. Les 2 Go de RAM font tourner sans aucun lag les applis.
À ce sujet, le store d’applications d’Amazon, installée nativement, permet d’installer des applications Androïd. Le reproche souvent fait à BlackBerry sur le faible nombre d’applications disponibles devient donc beaucoup moins pertinent.

Le navigateur est lui toujours aussi sympa à utiliser. Le surf sur le net est rapide et, avec la fonction « lecteur », la lecture des articles de iPhonophile se fait sans aucun souci malgré la taille de l’écran.

Navigateur BB10 en mode lecteur

Un APN un peu meilleur
Seul petit bémol sur les modèles précédents : la qualité des photos. Là encore, BlackBerry, sans être l’égal des meilleurs photophones, a fait d’énormes progrès et les photos prises avec le Classic sont vraiment meilleures. Mon chat en est témoin !

Photo prise avec le Classic

Les vidéos sont elles aussi de très bonne facture sans atteindre elle non plus, les sommets du genre.
L’autonomie est un peu moindre que celle du Z30, qui me sert de référence, mais on tient, en utilisation normale une bonne journée et demie.

Pour conclure
Avec le Classic, BlackBerry renoue avec qui a fait son succès passé. À priori d’abord destiné au monde professionnel, le grand public trouvera, avec ce smartphone, un appareil d’excellente qualité à un prix très largement abordable puisque proposé nu aux environs de 400 €.
La 4G est bien sûr au rendez-vous, comme le NFC.
Il ne manque absolument rien, à mon avis, à ce Classic, pour remporter le succès qu’il mérite. Pour ma part, il rejoint ma liste des coups de cœur et il me sera bien difficile de m’en séparer. Pour en savoir plus, consultez la page qui lui est dédiée sur le site de la marque. Le pari est donc réussi haut la main !

Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour, comme on l’avait fait avec le Q10, l’interview d’une testeuse volontaire à qui j’ai prêté le téléphone 2 semaines. Nous verrons si elle aussi a succombé au charme du Classic.

Un réponse à“BlackBerry Classic, retour aux sources !”

  1. Devenu adepte de la marque depuis le Q10, ce nouveau modèle donne l’eau à la bouche !

    Et le changement de couleur de la led qui a tant fait souffrir… maintenant de base :P

    Peut-être une alternative aux Nokia au taff !