Je vous l’avais indiqué à la fin de ce premier article, le BlackBerry Classic a été prêté une quinzaine de jours à Léa, qui vous fait partager aujourd’hui ces deux semaines avec le mobile de la marque canadienne.

SMS et réseaux sociaux
Étudiante en BTS Communication, Léa est une jeune femme moderne. Son iPhone 5S et elle sont inséparables. Pour téléphoner certes, mais également, et même surtout, pour échanger sur les réseaux sociaux et discuter avec ses amis, via les SMS/MMS ou iMessage. Fan de la marque à la pomme, elle n’a jamais eu que des full tactile et s’imagine mal avec un appareil à clavier physique. Le test n’en est donc que plus intéressant !

Test Léa Classic

Un Macbook Air récemment acquis, un Iphone 5S ; cette Apple addict, si elle trouve le design du Classic, « sympa » ne semble pas ressentir ce coup de cœur que j’ai eu pour le smartphone. C’est donc quelque peu perplexe que je la laisse partir, Classic dans le sac.

La découverte de l’environnement BlackBerry 10
Aucun de ses contacts ne possédant de BlackBerry, j’ai accepté avec plaisir d’être son interlocuteur pour ses tests avec BBM. Si nos conversations étaient assez succinctes au tout début, au fil des jours elles se sont enrichies. Léa me faisait pas au fur et à mesure de ses découvertes de l’éco système BlackBerry 10. Le Classic étant sous 10.3, elle a ainsi pu découvrir grâce à Blend la gestion du smartphone depuis son Macbook. Peu habituée au clavier physique, elle a ainsi assurer la majeure partie de sa correspondance par ce biais la première semaine.

illustration test Léa

Le clavier… après quelques jours
Sur mes conseils, et afin que ce test soit le plus proche possible d’une utilisation ordinaire, Léa a de plus en plus utilisé le clavier physique du Classic. Après 10 jours, je recevais un mail enthousiaste indiquant que non seulement elle s’habituait au clavier mais, plus important, qu’elle commençait à sérieusement l’apprivoiser. D’autant plus facilement qu’elle avait, sur mes indications, paramétré les insertions automatiques qui lui permettaient de rédiger beaucoup plus rapidement. La navigation avec le trackpad et l’utilisation des touches de navigation ne semblaient plus avoir de secret pour elle.

Une séparation plus compliquée que prévue
Deux semaines, cela passe vite, et quand nous nous sommes retrouvés pour les restitutions, celle du Classic et celle de son test, Léa ne semblait pas vraiment décidée à se séparer de son nouvel ami !
Son seul petit bémol a concerné la qualité de l’appareil photo, de bien meilleure qualité sur son 5S. Pour le reste, elle n’a que des points positifs.
Au moment de me donner le Classic, elle a une cette petite phrase : « pas impossible que ce soit mon prochain… »

Les commentaires sont fermés.